Mogwai

J’AIME

Mon pc, la bonne bière, le fromage… ça c’est la base. Mais on peut aussi ajouter les barbus, les loutres, les cartes (géographiques), la SF, le metal-prog, prendre des photos de bestioles, les cours de règles, les puzzles (mais pas dans guild wars 2), les soirées nanars, monter des legos, les balades loin de la civilisation (mais pas en Vendée quand même), passer une soirée devant un film avec des nuggets maison (parce que ça devient rare avec le derby).

 

JE N’AIME PAS

Les voitures, le chocolat (et si !!), le froid, les politiques, ne pas réussir à prendre une bestiole en photo, faire des inventaires de reptiles sans reptiles, prendre des humains en photo, facebook, apple, la crème solaire, les puzzles dans guild wars 2, renverser ma bière, les gens qui sont en retard, qui manquent de civisme, de politesse… les gens quoi.

 

HISTORIQUE SPORTIF

Dans ma jeunesse j’aimais vivre dangereusement alors je me suis essayée à plein de sports différents : le patin à glace puis je suis partie vivre dans des pays chaud, le roller mais je suis tombée, l’équitation mais je suis tombée, la voile mais je suis tombée et l’eau c’est froid, puis le vélo mais je suis tombé et je me suis fait mal très, très souvent (j’en ai conclu qu’ils avaient une aversion particulière contre moi). J’ai alors tenté des sports où le sol était plus stable : le volley, le ping pong, le badminton, puis le tennis… mais à force de prendre des balles dans la figure, j’ai développé une phobie envers les “objets volants”. Je conclurais tout cela par : dans le derby il n’y a pas de ballon (mais j’ai tombé…).

 

BIO

J’ai passé une grande partie de ma jeunesse en Afrique, où j’ai vite compris que mon habitude de me blesser dans mes activités sportives était incompatible avec les capacités des structures hospitalières du coin… J’ai donc abandonné mes muscles et suis peu à peu retournée à un état larvaire. De retour en France, le froid me pousse à hiberner pendant de nombreux mois dans l’année, la notion d’activité physique et toute forme de sport me laisse insensible. Puis un jour avec mon barbu, on va voir une copine des Nantes Derby Girls jouer un match… ce fut une révélation ! On ne comprenait rien à l’époque (aux règles, stratégies, etc) mais il y a quelque chose dans ce sport, un état d’esprit, qui nous a donné envie de voir cela de plus près. Mon barbu a intégré les Jules Vénères à leur création et moi je suis parti chercher mon reste de muscle et j’ai sauté le pas. En vrai je suis encore une larve, je suis tombée amoureuse des règles et de la stratégie de ce sport donc je m’épanouie sur les bordures du track en rose ou en rayures.

 

Position Ref / NSO
Seasons Saison 2014-2015, Saison 2015-2016, Saison 2016-2017, Saison 2017-2018