Le Roller Derby

Sans-titre-2

UN PEU D’HISTOIRE

Né aux Etats-Unis dans les années 30, le Roller Derby était à la base une épreuve de simples courses d’endurances en patins. Cette discipline s’est transformé au fil des décennies en un véritable sport de contact majoritairement féminin, joué sur des pistes incurvées à l’image des vélodromes actuels.

Si la discipline a presque disparu dans les années 80, faute à un désintérêt du public pour un sport qui était à cette époque, à l’image d’un spectacle, écrit à l’avance, elle renait pourtant dans les années 2000 sous l’impulsion des Texas Rollergirls.

Cette équipe posa alors les bases du Roller Derby moderne, aujourd’hui joué sur terrain plat, en créant la WFTDA (Women’s Flat Track Roller Derby Association), association de référence qui est à l’origine du succès de ce sport dans le monde entier et de la forme qu’on lui connait. Les équipes de Bordeaux, Toulouse et Paris ont été les premières villes françaises à créer leurs ligues en 2010.

Suivant l’engouement généré par ce sport à l’origine féminin, la MRDA (Men’s Roller Derby Association) fut créée en 2007 par un encadrement international afin d’ouvrir la discipline aux hommes.

Reconnu en 2010 comme un sport légitime par la Fédération Internationale de Roller sports, filiale du CIO, le Roller Derby est également l’un des derniers sports a avoir été intégré dans la FFRS. Tactique, rapide, et spectaculaire, le Roller Derby allie à la fois vitesse et combat, le tout baigné dans une ambiance survoltée, aidé par un public toujours présent en nombre aux différents évènements organisés.

les régles de baserollerderby01

Le Roller Derby se pratique en quads (patins traditionnels). Le jeu se déroule sur une piste ovale de 30m sur 16m, les matchs étant la plupart du temps joués dans des gymnases, des terrains de roller hockey ou des stades omnisports.

Un match se compose de deux mi-temps de 30 minutes. Une mi-temps est découpée en sous-périodes, appelées jams, d’une durée maximale de 2 min. Entre deux jams, s’écoule une période de 30 secondes pendant laquelle les équipes sont autorisées à changer les joueurs envoyés sur le terrain.
Au total, une équipe peut compter jusqu’à 14 joueurs sur une feuille de match, ainsi que deux coachs.

Sur le terrain, 10 joueurs s’affrontent, chaque équipe étant constituée :

– D’un jammeur, équipé d’un couvre-casque à étoile, qui est l’attaquant
– De 4 bloqueurs, dont un pivot, reconnu grâce à son couvre-casque à bande, qui constituent les défenseurs.

Le principe est simple : les bloqueurs des deux équipes doivent rester groupés en un «pack», roulant à allure modeste autour de la piste. Les jammeurs vont devoir doubler un maximum de fois le pack en effectuant des tours de piste. A chaque fois qu’un jammeur double un adversaire (en lui prenant un tour) sans faire de fautes, il fait gagner un point à son équipe. L’équipe avec le plus grand nombre de points au terme des deux mi-temps gagne le match.

Le rôle des bloqueurs est donc d’empêcher le jammeur adverse de les doubler tout en facilitant le
passage à travers le pack de leur propre jammeur.
Pour cela, les contacts, appelés blocages, sont autorisés mais réglementés :

– Il est autorisé d’attaquer un adversaire avec toute partie du corps située entre les épaules et les mi-cuisses, à l’exception des coudes, des avant-bras et des mains.
– Il est interdit de frapper un adversaire en dessous des mi-cuisses, au dessus des épaules et dans le dos.

 

glossaire du roller derby

JAMMER
Joueur portant un casque à étoile, et pouvant marquer des points pour son équipe en dépassant les bloqueurs adverses.

BLOQUEUR
Joueur pouvant bloquant le jammeur adverse, et évoluant au sein d’un pack.

PIVOT
Bloqueur portant un couvre-casque doté d’une bande, il peut prendre la place du jammeur en prenant son couvre-casque si nécessaire.

REF, OU REFEREE
Arbitres en patins dans le Roller Derby, ils annoncent les fautes, comptent les points des jammeurs, et veillent au bon déroulement du match. L’arbitre en chef est appelé Head Referee.

NSO
Officiels sans patins, ils participent au bon déroulement de l’évènement en comptabilisant les scores, les fautes, gèrent les joueurs en prison, et gardent une trace des statistiques de jeu.

WFTDA
Women’s Flat Track Roller Derby Association, organisme à l’origine du Roller Derby moderne et qui publie les règles et les codes du sport dans le monde entier.

MRDA
Equivalent masculin de la WFTDA, la Men’s Roller Derby Association suit les préceptes de cette organisation et permet l’organisation du Roller Derby masculin dans le monde.

 

L’état d’esprit

Le Roller Derby dans son ensemble, qu’il s’agisse de ses pendants féminins ou masculins, est un sport certes nouveau, dynamique et fun, mais reste avant tout un sport rapide, de contact, et qui peut parfois être dangereux. Les joueurs et joueuses de Roller Derby sont avant tout des sportifs. Et si la formidable ambiance lors des matchs est aussi particulière, faisant la particularité de ce sport, c’est avant tout grâce à l’engagement et au respect des joueurs, arbitres et bénévoles qui font de cette discipline notre passion.

LE RAYONNEMENT DU ROLLER DERBY

Les Nantes Derby Girls ont été en Octobre 2010 la première équipe de Roller Derby a s’implanter dans la région nantaise et ont fortement participé à sa démocratisation. Les Nantes Derby Girls sont aujourd’hui une équipe avec laquelle il faut compter, puisqu’elles se situent au 17ème rang européen parmi les équipes classées par la WFTDA, et au 4ème rang français. A l’origine des évènements tels que le West Track Story (tournoi européen annuel) ou encore du Super Brawl (tournoi organisé en Février 2014 qui a rassemblé près de 1500 spectacteurs), chacun des matchs de l’équipe joué à domicile rassemblent également au minimum une centaine de spectateurs, et dont le nombre ne cesse de grandir au fur et à mesure du temps.

Les Jules Vénères ont évidemment profité de ce formidable engouement, les fondateurs de l’équipe comme les nouvelles recrues ayant découvert ce sport dans les médias ou au travers des Nantes Derby Girls. Les deux équipes ayant tissé de forts liens de collaboration, les Jules Vénères peuvent ainsi profiter de l’expérience et du savoir faire des Nantes Derby Girls, tant dans l’aspect technique et sportif que dans l’organisation même de l’équipe et de sa pérennisation.

Jouissant d’une communauté internationale puissante et mobile, le Roller Derby est un sport fun, fédérateur, spectaculaire et solidaire. Ces particularités sont également à l’origine d’un fort engouement sur les réseaux sociaux, le public étant conquis à la fois par le sport et la force de ses évènements, mais également par les codes, rituels, et autres identités graphiques aux noms et logos accrocheurs.

Chaque week-end, des événements se déroulent aux quatres coins de la France et dans le monde entier pour le plus grand plaisir de son public et de la communauté du Roller Derby.

Le Roller Derby c’est :

Près d’un millier de ligue dans le monde

Près de 100 ligues féminines en France
Près de 20 ligues masculines en France

Un engouement formidable à chaque évènement
Une cinquième place pour l’équipe masculine au Mondial de Roller Derby qui s’est déroulé en Juillet 2016, évènement retransmis en direct dans le monde entier.

Un titre de champions d’Europe pour une équipe masculine française, les Quad Guards, gagné en 2013.

Un championnat du monde féminin organisé en Décembre 2014, qui rassemblera les meilleurs équipes mondiales dont la sélection française.

 

+7.000 likes facebook pour l’équipe des Nantes Derby Girls
+12.000 likes facebook pour l’équipe des Paris RollerGirls
+60.000 likes facebook pour l’équipe new-yorkaise de Roller Derby, le Gotham City Roller Derby